Les Nouveaux Cinéphiles

Du court au long, coups de coeur et découvertes cinéma


Pigalle, la nuit : la série qui vous fera aimer la fiction française

Publié par Les Nouveaux Cinéphiles sur 23 Novembre 2009, 12:03pm

Catégories : #A ne pas manquer à la TV!

de Hervé Admar et Marc Herpoux

avec Jalil Lespert, Simon Abkarian, Armelle Deutsch, Sara Martins, Catherine Mouchet, Eric Ruf...

durée : 8 x 52'

diffusion sur Canal+ : à partir du 23 novembre

 


 


 

style : c'est beau une ville la nuit

 

L'histoire

Sex-shop, club sélect... tout l'univers de Pigalle est là. Atmosphère sensuelle et sexy sur fond de guerre des gangs. Tandis que Jalil Lespert part à la recherche de sa soeur, devenue danseuse dans un club (Armelle Deutsch), tous les coups sont permis pour Simon Abkarian qui cherche à maintenir son petit empire dans le milieu de la nuit.

 

 

Mon avis

C'est un débat qui agite les passionnés de série depuis des années : pourquoi les séries françaises n'arrivent jamais à égaler le talent des séries anglo-saxonnes? Combien de séries inspirées d'un succès américain à s'être vautrées en beauté? Bref, la fiction française connait une « crise » depuis des années, largement relayée dans la presse. Mais dans cet horizon peu radieux pour la fiction, deux exemples récents apportent une lueur d'espoir d'un renouvellement possible :  Braquo dont la diffusion a été un succès et Pigalle, la nuit, la toute dernière mini-série de Canal+.

Si Pigalle, la nuit -dont la diffusion commence ce soir sur Canal+- mérite d'être vue et soutenue, c'est bien parce qu'elle tort le cou à cette idée reçue qu'il faudrait copier les anglo-saxons pour faire une série de haut niveau. Comme son nom l'indique, Pigalle, la nuit se passe dans le quartier bien connu de Paris pour sa vie nocturne. Pas question ici donc de copier l'univers d'une série américaine : comme l'ont expliqué les auteurs de la série lors d'une avant-première organisée par Allociné, le but était ici de « puiser dans la qualité des séries américaines », mais « pas dans leur mythologie ». « Cette série ne peut pas exister aux Etats-Unis. Nous passons souvent à côté d'une mythologie qui est la notre ». « C'est un quartier qui mêle mythe et réalité. C'est comme si Pigalle était un genre à part entière; il ne faut pas avoir peur d'en jouer », expliquent-ils.

La force de cette série repose également sur le casting. Simon Abkarian est épatant dans ce rôle. On ne peut qu'adorer son côté mafioso De Niro! Enfin signalons que beaucoup de moyens ont été déployés pour cette série : le budget s'élève à 10 millions d'euros.

 

Merci à Allociné pour l'organisation d'une projection en avant-première

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents