Les Nouveaux Cinéphiles

Du court au long, coups de coeur et découvertes cinéma


Critique en avant-première : La Rafle de Rose Bosch

Publié par Les Nouveaux Cinéphiles sur 5 Mars 2010, 20:00pm

Catégories : #Dans les salles en 2008-2009

France, 2010
avec Mélanie Laurent, Jean Réno, Gad Elmaleh, Sylvie Testud...
durée : 1h55



affiche-la-rafle.jpg


style :
Le film qui va faire pleurer la France


L'histoire
Du Vél d'Hiv, où 13 000 raflés sont entassés, au camp de Beaune-La-Rolande, de Vichy à la terrasse du Berghof, La Rafle suit les destins réels des victimes et des bourreaux.


photo-la-rafle.jpg


Mon avis
Encore un film sur la Seconde guerre mondiale diront certains... Oui, mais La Rafle a la particularité de s'intéresser à un événement bien précis de cette période, à savoir cet épisode dramatique qu'on appelle communément "la rafle du Vel' d'hiv'".
La réalisatrice s'est énormément documenté pour reconstituer cet épisode et cela s'en ressent. Cela est une qualité indéniable pour le film, qui sera sans doute un très bon moyen pour les plus jeunes, notamment pour les scolaires, d'en savoir plus sur cette période.
Le choix des enfants est irréprochable. Ils sont tous très justes et touchants. Le film comprend également quelques têtes d'affiche comme Gad Elmaleh, Mélanie Laurent et Jean Réno, qui jouent très bien. Concernant Gad Elmaleh, il ne faut pas s'attendre à un grand rôle dramatique à la Tchao Pantin. Il reste dans un registre doux-amer et est souvent drôle malgré la tonalité dramatique générale du film. Cela vient apporter un peu de fraicheur, ce qui est très appréciable.
Car c'est le seul défaut du film, la tension dramatique est parfois forcée. On peut regretter par exemple la présence trop importante de violons qui incitent à verser la petite larme. En d'autres termes, le film est un peu trop "tire-larme" par moments. Ranger les violons parfois aurait pu rendre le film un peu plus subtil dans sa dramatisation. Le sujet à lui tout seul est suffisamment dramatique pour ne pas avoir à en rajouter.
Reste que la réalisatrice fait preuve de beaucoup de pudeur par rapport au sujet et cela est remarquable.


date de sortie en salles : 10 mars 2010







Commenter cet article

Archives

Articles récents