Les Nouveaux Cinéphiles

Du court au long, coups de coeur et découvertes cinéma


50e Nouveau Cinéphile

Publié par Les Nouveaux Cinéphiles sur 19 Janvier 2010, 08:00am

Catégories : #Les nouveaux Cinephiles

Prénom / Nom : Alexandre Mathis

Pseudo : je signe sous mon vrai nom, surement un réflexe de journaliste amateur

Age : 21 ans

Vous venez de Dijon, adopté dans la douleur par Paris

Dans la vie, vous êtes Etudiant

Comment définissez vous votre rapport au cinéma ?
Je crois que j'aurai préférer définir l'univers... Disons que le cinéma reste de l'art pour moi. Sa forme imparfaite (comparé à la peinture, la musique ou la sculpture qui sont des arts purs) m'intrigue. C'est un mélange d'image, de travail de lumière, de sons, d'aspects picturaux, de littérature (les dialogues). Bref dans tout ce que ça a de complexe, je m'y sent attiré, comme hypnotisé. C'est bon c'est assez intello comme réponse, je peux sortir des âneries maintenant?

Votre meilleur souvenir lié au cinéma ?
A 11 ans, mon père me fait lire le Seigneur des Anneaux. 1 an plus tard, on va voir la communauté de l'Anneau au cinéma. Cette saga m'a changé, un moment de communion entre un père et son fils.

Vos débuts de cinéphile ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?
Le grand choc arrive à 14 ans quand mon oncle me fait découvrir Kubrick. Une séance mythique de Barry Lindon.

Vous souvenez vous du premier film que vous avez vu au cinéma ?
Surement un dessin animée. Aladdin, ou Le Roi lion.

Votre cinéphilie au quotidien (combien de films par jour ou semaine, livre magazines, émissions de radio et TV, chaînes préférées, cinémas préférés, etc.)
En général un ou deux films au ciné par semaine, pas plus. Je ne consomme pas du film à tour de bras. Par contre, je peux voir, revoir, rerevoir des œuvres et les décrypter. A essayer de comprendre pourquoi la qualité est là. C'est lié à cette conception artistique du cinéma. 
Je lis Telerama, les Inrocks, malgré certaines divergences. Je vois pas mal de blogs, et je consulte les sites internet.
Je n'ai pas de ciné préféré. Par contre il y a le ciné que je déteste : la grosse production américaine aux scénarios éculés où on devine tout rien qu'à la bande-annonce.

Comment vivez-vous le cinéma ? Qu’attendez-vous qu’un film vous apporte ?

Je suis très concentré devant un film, je remue un peu, mais je crois que ca me demande plus d'effort que de lire. Le but final : avoir perçu la finalité du film.

Qu’avez-vous besoin de ressentir à la sortie d’un film pour dire qu’il vous a plu ? En d’autres termes, qu’est ce qu’un bon film pour vous ?

Un film qui laisse froid ne sert à rien. Il faut que l'histoire et la façon de la traiter soit cohérente. Et la cerise sur le gâteau, c'est quand l'esthétique est au rendez vous. Bref je suis exigeant !

Celui ou celle que vous vouliez rencontrer et que vous avez rencontré ?
Bonne question. Et rencontrer quelqu'un j'imagine que c'est avoir le temps de discuter avec elle. Dans de cas personne en particulier.

Celui ou celle que vous voudriez rencontrer ?
Surement Michel Gondry, qu'il m'enseigne quelques trucs bien à lui. On a le droit de rêver non?

Le film qui vous a marqué ? (pas forcément votre préféré)
Je l'ai dit plus haut : Barry Lindon

Votre film / genre / réalisateur / acteur / musique de film préféré ?
Un peu tous les genres. Je dirais que Kubrick, Gray, Malick, Coppola, Audiard, Leone, Scorcese ou Miyazaki font partie de mes préférés. Sur les acteurs, les incontournables De Niro/ Al Pacino forcent toujours le respect.
Les musiques de films varient entre les compositions spécifique à un long-métrage (comme les
morceaux d'Ennio Moricone) et les choix de musiques existantes par le réalisateur (Tarantino).

Votre dernier coup de cœur au ciné :
Tetro ! Magnifique de bout en bout. Les 5 premières minutes m'ont scotché.

Les films que vous cherchez (si vous souhaitez que l’on rentre en contact avec vous pour vous aider à trouver ou envoyer le ou les films en question, précisez le)
euh... pas d'idée là.

Vous vous exilez sur une île déserte. Quels sont les 3 CD, 3 livres et 3 films que vous emportez avec vous ? Pourquoi ?
Cd : Kid A de Radiohead, Wish You Were Here de Pink Floyd et Californication des Red Hot
Livres : l'écume des jours de Boris Vian, les seigneur des anneaux de Tolkien et La perste de Camus.
Films :  Eternal sunshine of the spotless mind; Once upon a time in the west ; 2001 : l'odyssée de l'espace.

Tribune libre :
L'avenir du cinéma d'auteur d'intrigue. Il est facile de faire son film mais le système de distribution est une catastrophe. Les multiplexes font la loi, et l'audace devient chose rare. On pourrait en parler des heures mais pas ici.

Votre email / blog / site internet (ou autres : fanzine, journal, émission de radio, association, etc.)
http://plan-c.over-blog.com
et le site du journal Typo : www.typomag.net

Les blogs ou sites Internet que vous souhaiteriez faire connaître (uniquement en rapport avec le cinéma)
Zut je voulais faire découvrir un blog de dessins de presse. Tant pis je le mets quand même, car l'auteur que je connais a un talent fou :
http://www.glandeur-nature.com/


Commenter cet article

Silice 20/01/2010 22:47


Yep, bourguignonne !
Mais du Sud, Chalon... c'est moins la "grande ville" et faut dire que niveau cinéma, on est pas vraiment gâtés...
Enfin, Paris ça doit changer par rapport à Dijon quand même ! 


alexandre mathis 20/01/2010 10:29


oh c'est une longue histoire. je racnterai ça plutot de visu. Disons que les études tounrent aux vnaigres et que le rythme à adopter est un choc de civilisations (même venant d'une assez grande
ville de province et connaissant déjà pas mal la capitale)

un autre bourguignon? Cool, on va faire une communauté ^^


Silice 19/01/2010 18:01


Géniale un Bourguignon ! =D
Personnellement, Barry Lindon  m'a beaucoup marqué aussi.


Phil Siné 19/01/2010 14:55


c'est chouette d'apprendre 2 ou 3 petites choses sur nos collègues cinéphiles ici... ;) pourquoi l'adoption pa paris s'est faite "dans la douleur" ? (si ce n'est pas indiscret...)


Archives

Articles récents