Les Nouveaux Cinéphiles

Du court au long, coups de coeur et découvertes cinéma


Coup de projecteur sur Shoco, le site de la communauté du film court

Publié par Les Nouveaux Cinéphiles sur 30 Novembre 2015, 16:56pm

Catégories : #News

Coup de projecteur sur Shoco, le site de la communauté du film court

Comme nos fidèles lecteurs le savent, nous essayons régulièrement de vous faire découvrir de belles initiatives ou nouveaux sites gagnant à être davantage connus. Aujourd'hui nous vous proposons un entretien avec l'équipe du site Shoco (comme SHOrt COmmunity), un site qui ravira les fans de courts métrages.

Quand et pourquoi vous est venue l'idée de la création de Shoco ?

Benoit, co-fondateur de Shoco : L’idée est venue pendant nos études. Vincent était président d’un festival de courts métrages étudiant sur Grenoble. Il s’est rendu compte que pas mal de spectateurs qui voyaient des films courts sur grand écran avaient l’impression de découvrir ce format. Moi-même j’ai particulièrement accroché sur certains des courts. Nous étions colocataires et naturellement nous avons cherché à savoir si certains étaient visibles sur internet pour pouvoir les partager à nos potes. On s’est alors rendus compte que la plupart des courts métrages de qualité après avoir fait le tour des festivals et être passés à la télé finissent souvent dans les tiroirs des producteurs qui sont passés à autre chose ou finissent sur Youtube sur des copies pirates, pas forcément de bonne qualité. L’idée de Shoco c’est donc de permettre aux courts d’être vus au-delà des festivals et de quelques émissions télés… Quel meilleur medium qu’internet pour préserver et rendre disponible un historique de tout le foisonnement de créativité que représente le court métrage ?

Pourquoi ce nom ?

Shoco c’est pour The SHOrt COmmunity. En français ça fait la communauté du court métrage. En fait on s’est aperçus que le terme court métrage évoquait à certains un côté vieillot. Ce qui n’est pas faux parce que le métrage renvoie à la peloche or nous sommes passés au numérique. Ce qui est pratique c’est qu’en anglais on dit « short movie » ou « short film » qui est neutre en termes d’époque ou de technologie. Tout ça pour dire qu’on est donc parti sur the Short Community et qu’on préfère souvent dire film court que court métrage.

Comment définiriez-vous la ligne éditoriale ?

Pour l’instant on ne se limite à aucun genre ou type de film court. On essaye de rester assez court quand on est sur internet quoiqu’il peut y avoir des exceptions. Notre ligne éditoriale se résume en quelques mots : « des films courts auxquels vous repenserez deux ou trois jours plus tard ».

Combien de personnes animent le site ? Comment fonctionnez-vous pour animer le site?

Pour le développement, on travaille avec deux amis développeurs qui font ça sur leur temps perso. Pour les illustrations on bosse avec un ami illustrateur qui fait de la BD principalement. Pour le graphisme et le design c’est également un pote qui s’en occupe sur son temps libre.

Tout marche pour l’instant beaucoup à l’huile de coude ! Et pour dénicher des films courts sur la toile nous sommes principalement trois à nous occuper à plein temps de ça mais petit à petit de plus en plus de Shoconautes viennent nous épauler et apporter de la diversité dans nos choix.

Pour la sélection nous fonctionnons sur le mode du coup de cœur et du vote. En gros soit un des membres de l’équipe a un coup de cœur dans ce cas le court est accepté sur Shoco. Si le choix est mitigé alors un vote est organisé et il est nécessaire d’avoir au minimum deux votes positifs pour que le court soit diffusé.

Nous sommes toujours à la recherche de gens motivés pour dénicher avec nous des courts, pour les présenter dans l’écrin de notre newsletter la Shoconews et l’équipe s’agrandi de jour en jour !

Avez-vous de nouveaux projets pour le site ? Ou peut être l'envie d'ouvrir d'autres sites ?

Oui complètement ! Après avoir fait une projection d’un programme de courts métrages au cinéma Utopia Tournefeuille à côté de Toulouse, on s’est rendus compte que l’engagement des spectateurs à notre projet était maximal après avoir découvert des courts métrages sur grand écran. Et puis comme on commence a avoir écumé pas mal de festivals - Clermont Ferrand, Cannes, Bruz, Pantin… et fait pas mal de rencontres on s’est aussi rendus compte que le court métrage est sous-diffusé sur beaucoup de réseaux.

Du coup, on lance en décembre une offre à destination des cinémas pour compléter ce qui existe déjà sur le marché. Nous proposons aux exploitants de salles 3 courts métrages par mois à diffuser en avant séance.

Pour les autres réseaux, on s’y attelle et on devrait avoir de bonnes surprises à communiquer sous peu !

Y a t-il un site méconnu dédié au court que vous aimeriez faire connaitre via cette interview?

Sur Internet, les courts métrages les plus diffusés sont les courts d’animation. En France l’Animation Tue fait un énorme et excellent travail de repérage, de curation de ce type de courts.

Sinon à l’étranger il y a un site historique www.shortoftheweek.com (SOTW) qui fait un boulot de critique assez phénoménal et ce depuis le début de la vidéo sur Internet, l’équipe de SOTW fait partie de Vimeo. Arte fait aussi un bel effort de mise en valeur des courts métrages.

Quel est votre film (court ou long) de chevet ?

Le chant du styrène d’Alain Resnais (film de commande de Pechiney détourné par Resnais avec en voix off un texte de Raymon Queneau) et La Jetée de Chris Marker (qui est à l’origine de l’Armée des 12 singes de Terry Gilliam). Tous deux dispo sur le net via copie pirates de faible qualité sur les tubes vidéos les plus connus. C’est dur de remonter la chaîne de droit puis d’obtenir et à fortiori de numériser ce type de court qui « ont fait l’histoire » mais c’est quelque chose qui nous tente complètement !

Commenter cet article

Archives

Articles récents