Les Nouveaux Cinéphiles

Du court au long, coups de coeur et découvertes cinéma


La critique de cinéma sur Internet - épisode 3 : interview / Pop And Films

Publié par Les Nouveaux Cinéphiles sur 8 Avril 2015, 08:51am

Catégories : #Petites confidences, #News

A l'occasion des 10 ans du blog, découvrez un feuilleton d'entretien avec ceux et celles faisant battre le coeur de la critique de cinéma sur Internet. Pendant 10 semaines, nous vous proposerons un entretien avec des blogueurs et des fondateurs de sites cinéma.

Pour ce troisième épisode, rendez-vous avec Gaspard Granau
d, pour PopAndFilms...

1 et 2 - Quand et pourquoi vous est venu l'idée de la création du blog ? Comment définiriez-vous la ligne éditoriale ?

J'ai créé mon premier blog cinéma à mon arrivée à Paris, il y a 8 ans, sur la plateforme blogs que proposait Allociné. J'ai toujours eu une très mauvaise mémoire et ma motivation première était d'en faire une sorte de mémo que je pouvais partager avec les autres. A l'époque nous n'étions qu'une petite communauté. C'était des blogs passion, on ne cherchait à se faire inviter nulle part.

J'ai l'impression qu'aujourd'hui ça a beaucoup changé : il y a des centaines de blogs de cinéma désormais. Plus que jamais le public, le spectateur lambda, peut donner son avis, l'exposer. C'est euphorisant je trouve, même si ça engendre des dérives (trop de blogs qui finissent tous par parler de la même chose).

Pour en revenir sur mon premier blog, il n'était donc que cinéma mais très vite au gré de mes sorties culturelles, j'ai eu envie d'élargir le champ. Alors que la plateforme blogs Allociné avançait vers sa fin, j'ai créé un deuxième blog sur over-blog, cette fois plus généraliste. J'y mettais mes billets sur les films mais aussi des chroniques de musique pop indépendante, des compte-rendus sur des expos et petit à petit je me suis lâché en faisant des billets "beaux mecs". Je suis gay, je suis sensible au charme des acteurs et je trouvais ça rigolo de contrebalancer les avis critiques avec des posts plus midinettes et légers. J'ai la sensation que mes passions ont évolué avec mes blogs. A l'époque de ce deuxième, j'ai découvert les séances pornos du Festival Chéries Chéris, les deux géniales éditions du Paris Porn Film Fest. Cet amour naissant de la Porn Culture, j'avais aussi envie de l'évoquer. Décloisonner le x, le considérer comme un genre cinématographique, le placer entre des chroniques pop ou cinéma d'auteur, ça m'amusait et ça me semblait important : j'en avais marre qu'on me rie au nez dès que j'assurai qu'un film porno était "vachement intéressant". Célibataire dévergondé (mais toujours en quête du grand amour haha), j'avais aussi lancé des chroniques gays où je m'amusais à tester tous les lieux gays de la capitale. Hélas, du jour au lendemain, over-blog m'a menacé de supprimer mon blog ou de le basculer sur la plateforme erog avec des publicités de foufounes trash. Je n'avais pourtant rien mis de vraiment explicite... J'ai compris qu'il était temps de partir.

On en arrive à mon blog actuel, Pop and Films, qui doit exister depuis 3 ans maintenant. En le lançant, j'ai choisi de me focaliser davantage sur l'aspect gay. Il y avait peu de blogs traitant de l'homosexualité au cinéma, c'est quelque chose qui m'a toujours passionné, qui m'a aidé à me construire quand j'étais un ado honteux dans le placard. Outre cet accent sur les films LGBT, j'ai continué de publier mes mémos sur les sorties salles, les chroniques musique et j'ai creusé la section porno. Mes blogs ont toujours été un peu hybrides. J'aime ce côté fourre tout, ouvert, où on peut passer d'un porno boy à un avis sur le dernier Lars von Trier.


3 - Combien de personnes animent le blog ? Comment fonctionnez-vous pour animer le site ?

Je suis le seul à animer mon blog car pour moi c'est tout l'intérêt d'un blog ! C'est difficile d'identifier les goûts des différents journalistes / rédacteurs de supports presse ou webzines. Quand on suit le blog de quelqu'un je pense qu'on finit par cerner ses goûts, sa ligne, et ça permet d'entretenir une sorte de rapport de confiance, de déceler ce qui en général plait ou plait moins à celui qui écrit.

Je rédige mon blog en dehors de mes horaires de bureau, le soir (je suis un couche tard et je trouve rarement le sommeil avant 2h du matin). L'objet blog me permet de tenir un certain rythme culturel (en général je vois 5 films et dégote un album par semaine / ça peut être moins selon les périodes et les événements qui font irruption dans la vie de tous les jours). L'important, je crois, est de garder le plaisir au fil des années. Ne pas s'obliger à écrire quand on sature, savoir lever le pied. Ne pas se prendre trop au sérieux aussi...


4 - Pensez-vous qu'internet est le nouvel eldorado de la critique / journalisme cinéma ? Pourquoi?

Pour le journalisme, non je ne crois pas du tout à un Eldorado sur le web vu comment les rédactions web ont pris pour habitude de recycler des stagiaires et payer les gens au rabais pour la majorité. J'ai l'impression qu'aujourd'hui pour un journaliste qui veut réussir à vivre en faisant de la critique c'est très difficile. Il faut avoir beaucoup de talent, d'acharnement... et /ou être un gros mondain.

Il me semble qu'Internet a déjà et va continuer de changer le rapport à la critique. Il y a tellement de gens qui aujourd'hui font de la critique gratuitement, aussi bien voire mieux que la plupart des journalistes qui sont payés pour le faire. Forcément, ça dévalue leur travail... En même temps, le travail des journalistes est précieux, quand ils prennent leur rôle "au sérieux". Si l'on y regarde de près, 90 % des supports web cinéma parlent des mêmes films. On peut penser ce que l'on veut de supports comme Le Monde ou Télérama mais au moins ils font l'effort de tout traiter et de ne pas laisser une petite sortie, un film fragile, dans l'indifférence.

Après, je pense qu'il faut être lucide : aujourd'hui la majorité des gens choisissent ce qu'ils vont aller voir en fonction des Etoiles Allociné... et c'est d'ailleurs de plus en plus "risqué" car ont été intégrés dans leur barème trop de supports dont certains qui sont, à mes yeux, pas du tout fiables (Direct Matin, Closer...).

La critique aujourd'hui s'est vulgarisée, est partout : un ami Facebook cinéphile peut par exemple plus me donner envie de voir un film en deux lignes qu'un critique pro en 3 pages...


5 - Quelles revues critiques (papier, web, radio, télé) avez-vous l'habitude de lire ?

Pour ce qui est des blogs, j'ai toujours lu Cinemaniac et je ne m'en lasse pas ! J'aime son ton, son goût pour les classiques, son côté "cash", sa façon de pointer les petits détails. La majorité des blogs que je lis sont ceux qui sont plus "hors promo", plus basés sur la cinéphilie et la découverte. Dans le genre, j'aime beaucoup Chroniques du Cinéphile Stakhanoviste et Culture et débats. Je lis aussi régulièrement Les nuits du chasseur de films (j'aime son côté décalé, généreux) et de temps en temps les blogs "In the mood" (objet de notre premier entretien, Ndlr) (sa passion dévorante et son sens de la mise en scène rendent les publications de l'auteur uniques en leur genre) et CineMoiJe (les billets me font souvent beaucoup rire).

Pour les sites, j'adore Dvdclassik et j'apprécie les critiques de films anciens sur Critikat (par contre je n'aime pas du tout leurs critiques des films actuels - trop froids, souvent d'un manque de recul et d'un snobisme malheureux).

Pour la presse écrite, je ne lis les critiques qu'après avoir vu les films, sur Internet. J'aime bien lire des articles longs sur des films que j'ai apprécié. Ca varie en fonction des goûts que j'ai en commun avec tel ou tel support. Il n'y en a pas un que j'apprécie plus qu'un autre. Pour les papiers de fond ou les sujets décalés, j'aime beaucoup le gratuit parisien Trois Couleurs.

Pour la radio, j'aime bien écouter les interviews de l'émission "Le rendez-vous" sur France Culture, de temps en temps "Cosmopolitaine" de Paula Jacques sur France Inter. J'adorais l'émission cinéma de Catherine Ruelle sur RFI mais hélas elle n'existe plus depuis plusieurs années.

A la télévision je regarde de temps en temps Le Cercle.


6 - Y a t-il un blog méconnu que vous aimeriez faire connaitre via cette interview ?

Maniaco Deprebis. C'est un peu NSFW mais le rédacteur déniche des films parfois vraiment "dark" et improbables et j'adore !


7 - Quel est votre film de chevet ?

Un seul ce n'est pas possible :) Spontanément je dirais THE SERVANT de Joseph Losey, BELLE DE JOUR de Luis Bunuel, LES PARAPLUIES DE CHERBOURG de Jacques Demy, THEOREME de Pier Paolo Pasolini et REVEIL DANS LA TERREUR de Ted Kotcheff.


8 - Qu'est-ce qui a déclenché chez vous l'envie de faire de la critique ?

Je n'aime pas dire que je fais de la critique. A mon sens je donne juste un avis. Outre le fait d'écrire pour ne pas oublier, je pense qu'il y a chez moi une envie de partager mon ressenti, mes coups de coeur, mes découvertes. J'aime cette sorte de partage invisible entre un lecteur et un rédacteur qui ne se connaissent pas, cette communion furtive autour de l'amour pour un même film.

Voir les autres épisodes :

Episode 10 --> Films de Lover

Epîsode 9 --> Sur la route du cinéma

Episode 8 --> Accreds

Episode 7 --> Critikat

Episode 6 --> Le Bleu du miroir

Episode 5 --> Le Passeur critique

Episode 4 --> Cinesthesia

Episode 3 --> Pop and Films

Episode 2 --> Film de Culte

Episode 1 --> In the mood for cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents